vermoulu

vermoulu

vermoulu, ue [ vɛrmuly ] adj.
XIIIe; de ver et moulu, de moudre
Se dit du bois, d'un objet de bois rongé, mangé par les vers. 1. piqué. « Un tiroir-caisse en bois vermoulu » (Aymé). Par métaph. « Exhumer cette œuvre moisie et vermoulue » (A. Bertrand).

vermoulu, vermoulue adjectif (de ver et moulu) Qui est miné par les larves d'insectes. Littéraire. Qui est vieux, suranné : Des institutions vermoulues.

vermoulu, ue
adj.
d1./d Rongé, piqué par des larves d'insectes, en parlant du bois, d'un objet en bois. Une poutre vermoulue.
d2./d Fig. Caduc. Des institutions vermoulues.

⇒VERMOULU, -UE, adj.
A. — [En parlant du bois, d'objets en bois, des os de cadavres, etc.] Attaqué par des insectes qui y creusent des galeries. Banc, charpente, escalier, plafond, plancher vermoulu(e); boiseries, planches, poutres vermoulues. J'aime mieux un beau plâtre pris sur la Diane chasseresse qu'un monstre de bois vermoulu décroché d'un grenier gothique (MUSSET, Lettres Dupuis Cotonet, 1836, p. 670). Un pivert attardé, qui frappait de son bec les troncs vermoulus, pour y chercher des insectes (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 112).
P. anal. Rongé par quelque chose. Ces roches sont vermoulues, minées par les eaux (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 340). C'est le tableau anatomique désormais classique de la sénilité cérébrale avec artériosclérose (...): l'état vermoulu du cortex cérébral, l'état criblé de la substance blanche (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946 [1943], p. 250).
♦ [En parlant de vieux papiers] Une foule de livres vieux et vermoulus (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 19). Des liasses vermoulues (CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 125).
B. — Au fig. Rongé par le temps, vieux, caduc. Civilisation, œuvre vermoulue; passé vermoulu. Jusqu'à quand garderas-tu le culte vermoulu de ce dieu, insensible à tes prières et aux offrandes généreuses que tu lui offres en holocauste expiatoire? (LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p. 187).
Vermoulu de qqc. La maison de Dieppe se trouva vermoulue d'hypothèques jusque dans ses pilotis (FLAUB., Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 20).
Rare. [En parlant de qqn] Vieux, décrépit. Cheval sans âge, cocher vermoulu et plein de ténébreux vouloir (COLETTE, Pays. et portr., 1954, p. 196).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1266-67 vermelu « rongé par les larves d'insectes » (ROBERT LE CLERC, Vers de la mort, éd. C. A. Windahl, CCXXIII, 9); 1283 vermoulu (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes de Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 1141); 2. 1572 au fig. (AMYOT, De la tranq. d'âme, 36 ds LITTRÉ). Comp. de ver et de moulu, part. passé de moudre, littéral. « moulu par les vers ». Fréq. abs. littér.:222. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 378, b) 396; XXe s.: a) 417, b) 157.
DÉR. Vermoulure, subst. fém. a) Trace laissée par les insectes qui rongent le bois. Tout le squelette de la pièce apparaît en vieilles solives ridées avec des vermoulures où dorment les cirons, ces helminthes de l'olivier qui vous font tomber sur la tête de la poudre de bois, quand on marche lourdement (MORAND, Homme pressé, 1941, p. 36). ) P. méton. ,,Poudre de bois sortant des trous faits par les insectes`` (MOIRANT Bois 1986). ,,Maladie des arbres résultant du travail des larves qui s'introduisent dans les bois et les attaquent en manifestant leur présence à la surface par les petits trous nécessaires à leur entrée et à leur sortie`` (CHABAT 1881). L'aubier est en effet beaucoup plus que le cœur, sujet aux diverses altérations (pourritures, vermoulures); il est peu durable; il est difficile de le protéger (CAMPREDON, Bois, 1948, p. 12). ) P. anal. Cet acarus [la mite du fromage] abonde dans la croûte sèche des fromages durs un peu vieux, et toute la vermoulure qui en couvre la surface (...) est composée d'innombrables mites (POURIAU, Laiterie, 1895, p. 590). b) Par métaph. C'était tout cela, tout ce délabrement, toute cette vermoulure, qui, vu de loin, figurait dans son ensemble une grande ville féerique (LOTI, Désench., 1906, p. 288). []. Att. ds Ac. dep. 1694. 1res attest. a) 1283 « fait de devenir vermoulu; trace ou trou laissé par les insectes qui rongent le bois » (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes de Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 1141), b) 1718 « poudre laissée par les larves qui percent le bois » (Ac.); de vermoulu, suff. -ure; au sens b, cf. vermouture (influencé par mouture) dès ca 1300 (Recettes méd., éd. P. Meyer, § 28 ds Romania t. 37 1908, p. 364).
BBG. — ORR (J.). Qq. mises au point étymol. Mél. Dauzat (A.) 1951, pp. 252-253.

vermoulu, ue [vɛʀmuly] adj.
ÉTYM. XIIIe; de ver, et moulu, p. p. de moudre, proprt « moulu par les vers ».
1 Se dit du bois, d'un objet de bois rongé, mangé par les vers. Piqué (→ Effondrer, cit. 12; généalogie, cit. 4; juchoir, cit. 1; meubler, cit. 6; 1. mine, cit. 7; tiroir-caisse, cit. 1).
2 (1572). Par métaphore. || Maison vermoulue d'hypothèques (cit. 4). || Exhumer (cit. 4) une œuvre moisie et vermoulue.
DÉR. Vermouler (se), vermoulure.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vermoulu — vermoulu, ue (vèr mou lu, lue) adj. 1°   Piqué, percé par les vers. •   Cette croix était alors à moitié entourée d eau ; son bois était rongé de mousse, et le pélican du désert aimait à se percher sur ses bras vermoulus, CHATEAUBR. Atala,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • vermoulu — Vermoulu, [vermoul]ue. adj. Il se dit du bois quand il est percé en plusieurs endroits par les vers. Ce coffre, ce buffet est tout vermoulu …   Dictionnaire de l'Académie française

  • VERMOULU, UE — adj. Qui est piqué, mangé des vers, en parlant du Bois. Ce coffre, ce buffet est tout vermoulu. Cette poutre est vermoulue …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • vermoulu — adj. => Artisonné …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • vermoulue — ● vermoulu, vermoulue adjectif (de ver et moulu) Qui est miné par les larves d insectes. Littéraire. Qui est vieux, suranné : Des institutions vermoulues …   Encyclopédie Universelle

  • vermoulure — [ vɛrmulyr ] n. f. • 1283; de vermoulu ♦ Fait de devenir vermoulu; piqûre, trace de vers dans le bois. ● vermoulure nom féminin (de vermoulu) Trace que les larves d insectes laissent dans ce qu elles ont rongé. Poudre de bois qui sort des trous… …   Encyclopédie Universelle

  • vermouler (se) — ⇒VERMOULER (SE), verbe pronom. A. [Corresp. à vermoulu A; le suj. désigne du bois, des meubles, etc.] Être attaqué par des insectes; devenir vermoulu. ,,Du bois qui commence à se vermouler. Il ne s emploie guère qu à l infinitif (Ac. 1878). B. Au …   Encyclopédie Universelle

  • VERMOULER — (SE). v. pron. Être piqué des vers. Du bois qui commence à se vermouler. VERMOULU, UE. participe, Il se dit Du bois, du papier, etc., quand il est percé en plusieurs endroits par les vers. Ce coffre, ce buffet est tout vermoulu. Cette poutre est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • vermouler — ( SE) (vèr mou lé), v. réfl. Devenir vermoulu. Du bois qui commence à se vermouler. ÉTYMOLOGIE    Vermouler est un barbarisme reçu par l usage et fait de vermoulu (voy. ce mot) ; il n y a point de verbe mouler en ce sens. Au XVIe siècle on disait …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Saison 6 de Chapeau melon et bottes de cuir (première série) — Article détaillé présentant les épisodes[1] de la sixième saison (1968 1969), en couleurs, de la série télévisée britannique Chapeau melon et bottes de cuir, première série (The Avengers). Sommaire 1 Données communes à tous les épisodes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”